Please reload

ET AUSSI

Quantum of Grace

« Je vous demande de croire: pas uniquement dans ma capacité à apporter un vrai changement à Washington… Je vous demande de croire dans les vôtres« 

 

Vous vous doûtez que je ne vais pas vous parler de James Bond. Je vais vous parler de Barack Obama.

 

« Quantum of Solace », cela signifie la quantité suffisante de réconfort et d’empathie dont a besoin un être humain de la part d’un autre être humain pour se sentir bien. Toute personne a besoin de se sentir vue, entendue, soutenue, pour développer le meilleur d’elle-même.
Toute personne a  besoin d’une certaine dose de consolation, de bonté,  pour révéler son potentiel.

 

Ce qu’offre Obama, ce qui anime les foules, ce qui fait pleurer de joie des dizaines de millions de personnes durant ses discours, ce qui fait renaître l’espoir, ce qui donne aux gens l’envie d’agir, c’est la Grâce. Pure.
Bien au-delà d’un « Quantum of Solace », c’est un  « Quantum of Grace » qu’il diffuse, qu’il insuffle. C’est une quantité suffisante de positivité, d’enthousiasme et de bienveillance qu’Obama distribue et qui donne des ailes et des fourmis dans les jambes à des individus qui avaient perdu la foi. En eux-même, et en la vie.

 

 

Obama parle aux coeurs des gens, insufle une énergie hors du commun, apporte de la confiance. Et c’est ce qui manquait impérieusement aux gens. C’est ce que le autres politiques ont été incapables de donner vraiment. Et c’est ce qu’Obama offre.
Oui, beaucoup d’individus manquent d’argent, de soins, de confort, de temps. Mais ce dont ils manquent, aussi et avant tout, c’est de confiance. Confiance en eux-mêmes, confiance en l’autre, confiance en la vie. Croyance que les choses peuvent évoluer, que rien n’est figé dans le marbre, que rien n’est foutu, que rien n’est trop tard, que ça vaut le coup d’essayer.

 

Voilà ce qui paralyse. Voilà ce qui liquéfie. Voilà ce qui rend aigri, cynique, désabusé: Le manque de confiance. Et la peur aussi; celle dans laquelle trop de médias et de politiques aiment nous plonger.
Obama dit aux gens qu’il croie en eux. Qu’ils sont responsables de leur propre vie. « Plutôt que d’avoir peur du futur, nous devons nous y plonger. Je sais que plus que toute autre chose, le succès dépendra non du gouvernement mais du dynamisme, de la détermination, de l’esprit d’initiative de chacun. »

Voilà ce qui crée ce sublime engouement, comme on en avait pas vu depuis des décénnies. Comme on en avait peut-être jamais vu d’ailleurs, à cette échelle. Des dizaines de millions d’individus touchés par la Grâce.

 

Au-delà de toute considération politique, je pense qu’on a la chance extraordinaire d’être contemporains de cet homme. Dans tout ce marasme, dans tout ce négativisme, dans ces marécages déprimants et énergivores qu’on aime nous servir et nous reservir à longueur de temps, cet homme se met à parler d’espoir, de changement, d’union, de respect, de pouvoir individuel, de courage, de solidarité, de possibilités. Possibilité de vivre mieux, possibilité d’agir sur notre existence, possibilité de construire, d’avancer, de changer les choses, possibilité de rêver et surtout, possibilité de se rapprocher de ses rêves. En faisant un pas; puis un autre.; puis un autre…

 

 

« Répondez à l’appel », clame Obama. Et bien, oui, OUI, absolument OUI, je réponds à l’appel. Parce que je crois profondément que nous avons tous le pouvoir, et même le devoir d’améliorer notre propre vie et celles de ceux qui nous entoure. Nous avons le pouvoir individuel et le devoir civique de développer notre optimisme, de sourire à notre voisin, d’actualiser notre potentiel, de nous battre pour nos idéaux, de trouver ce qui fait notre unicité, d’utiliser nos dons, de faire autant que possible ce qui nous plait vraiment.
Parce qu’en rendant plus belle notre propre existence, nous rendons plus belle celle des autres.

 

 

« Yes, we can. We can change the world ».

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

PROGRAMMES
CATEGORIES
Please reload

Mon Ange Gardien ressemble à Paul Rudd

Le laboratoire du bonheur

1/11
Please reload

© MAUD SIMON / Fais ce qu'il te plaît / Witch in the city / My Genius / Little Big Soul, 2019.

  • Facebook - Grey Circle