Please reload

ET AUSSI

Préface de « Fais ce qu’il te plaît! », par Philippe Bazin

 

« Nous avons marché trop vite. Nous devons nous assoir et attendre ensemble que nos âmes nous rattrapent ». Sagesse africaine

 

Dans la préface de notre livre, Jean Doridot et moi-même écrivions que nous l’avions écrit avec l’ambition qu’il soit celui que nous aurions voulu trouver quelques années plus tôt. Rares sont les parutions dans le domaine du développement personnel et de l’auto-coaching qui donnent ce sentiment du « enfin ! », rares celles qui parviennent à faire résonner nos enjeux individuels avec ceux de notre époque.
Je suis convaincu que Fais ce qu’il te plait appartient à cette catégorie.

 

En ce début de siècle, nous devenons stupides.
Deux études récentes mettent en avant les éléments suivants :
– Un cadre de 2011 dort en moyenne une heure de moins par jour qu’il y a 15 ans.
– L’arrivée des smartphones a augmenté le temps effectif de travail de 19 jours par an.
Quelle est la conséquence de cette augmentation de la densité de nos journées dont ces études ne représentent qu’une illustration ? Le sentiment d’urgence, la perte de recul, le naufrage dans l’instantané, le sentiment de subir notre vie. « Le stress », sorte de maladie tant virtuelle que médicale, devient le mot qui rassemble les facettes de notre malaise.
Bien plus grave : nous en oublions de rêver. Nous nous déconnectons des masses mouvantes, parfois lumineuses, parfois sombres, de nos sentiments et de notre inconscient.

 

La plupart des livres et des méthodes de développement personnel sont écrits et développés par des hommes, mettant en avant les valeurs très masculines de dépassement de soi, d’atteinte de l’objectif, de performance, de meilleur contrôle de notre vie, de Pouvoir illimité pour reprendre le titre du best-seller de Tony Robins.
Maud reprend le flambeau allumé il y a quelques années par une autre femme, Shakti Gawain, la remarquable auteur de « Techniques de visualisation créatrice ». Elle nous réconcilie dans Fais ce qu’il te plait avec cette autre moitié de notre humanité que nous avons peut être laissée en route : cette moitié de nous-même qui prête attention à ses ressentis, qui autorise ses sentiments, qui considère que le rêve doit être au cœur de notre existence, cette moitié qui crée en profondeur notre vie bien loin de l’agitation de surface de notre partie masculine.
Avec son style très personnel, à la fois pétillant et profond, elle nous emmène dans un voyage nouveau de réconciliation de nos morceaux de vies et de rêves, à travers nos euphories, nos désirs, nos peurs, nos joies et nos frustrations.
Sans jamais se prendre au sérieux, elle nous aide enfin à nous accepter dans notre globalité humaine pour que notre vie exprime juste un petit peu plus de nous-mêmes.

 

Philippe Bazin
Co-auteur du Petit Manuel d’auto-coaching

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

PROGRAMMES
CATEGORIES
Please reload

Mon Ange Gardien ressemble à Paul Rudd

Le laboratoire du bonheur

1/11
Please reload

© MAUD SIMON / Fais ce qu'il te plaît / Witch in the city / My Genius / Little Big Soul, 2019.

  • Facebook - Grey Circle