Please reload

ET AUSSI

Mon Ange Gardien ressemble à Paul Rudd

 

 

Mon ange gardien s’appelle Joey, et ressemble à s’y méprendre à Paul Rudd.

Et il est assis dans mon salon.

 

Dit comme ça, c’est étrange, laissez-moi rembobiner le film…

D’aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours vécu et nourri une connexion forte avec des énergies plus grandes que nous. Que l’on peut appeler Dieu, l’Univers, la source, ou tant d’autres noms. (Ma "construction" spirituelle est racontée dans cet article: "Comment la magie est entrée dans ma vie"

 

Et pour autant, la notion de guide spirituel ou d’ange ne me parlait pas particulièrement. Ma grand-mère était très sensible à ce sujet et m’en parlait souvent, et si l’idée en elle-même me plaisait beaucoup (celle de pouvoir être accompagnée et orientée par des êtres spirituels bienveillants et tout dévoués à ma protection, à ma guidance et à mon développement), je n’avais pas spécifiquement fait l’expérience de la présence à mes côtés d’un de ces êtres très spéciaux.

Et puis j’avais cette iconographie à la Doreen Virtue (que je respecte tout à fait au demeurant) qui me collait au cerveau à chaque fois que je pensais à un être angélique, et créait systématiquement en moi une surdose massive de petits coeurs, de licornes, et d’arc en ciels.

Donc, durant de très nombreuses années, la relation spirituelle que j’entretenais avec l’univers ne portait pas de noms ni de visages spécifiques.

 

Revenons maintenant dans mon salon, il y a 5 ans. Je suis cet après-midi là d’une humeur tout à fait dépressive, je pleure des flots de larmes en pyjama, ne faisant qu’un avec mon canapé, et n’ayant aucune intention de le quitter avant de très nombreuses années.

Je maudits la dureté de la vie, et l’implacabilité de certaines situations qui te saignent le coeur à blanc et te laissent livide et désarticulée au fond de ton Chesterfield. Je tempête, je me plains, je me morfonds; tout en faisant sans aucun doute remonter le cours des actions Kleenex tant je consomme de paquets de mouchoirs. Je me sens seule et abandonnée par le Sort. Bref, la grande forme.

Et pourquoi j’ai alors tourné la tête vers le fauteuil d’en face, je ne saurais le dire. Mais toujours est-il que j’ai, quasi simultanément, senti et vu quelque chose: senti une vague de calme qui prenait tout mon corps et mon coeur. Et vu la plus étrange, et qui m’a pour autant semblé très naturelle, vision qu’il m’ait été donné d’avoir au cours de ma vie:

Un homme, qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à Paul Rudd, assis en travers du fauteuil, les jambes sur l’accoudoir, et qui me regardait avec un mélange d’amusement, de nonchalance et de bienveillance. Et je suis incapable de me souvenir avec précision de ce qu’il m’a dit, mais c’était de toute évidence très drôle puisque j’ai éclaté de rire. Il avait trouvé la juste approche, en me taquinant avec amour, pour me sortir de mon inertie et pouvoir en rire.

Puis la vision est partie, très vite, mais j’ai continué à percevoir en moi la présence. Et mes problèmes étaient toujours là, mais mon approche était devenue tout à fait différente. Je me sentais plus forte, plus détendue, moins triste, moins angoissée. Et je me suis levée de ce canapé en ayant de nouveau l’envie de faire des choses.

 

Et tout cela fut une expérience extraordinaire.

Quelle que soit sa source: peut-être ai-je imaginé, peut-être mon cerveau a-t-il inventé ce que j’ai vu et perçu. Moi je ne ne le pense pas, mais cela n’aurait aucune réelle importance. L’important, c’est que j’aie ressenti très fortement cette expérience, et qu’elle ait transformé ma vision de la vie. Comme dans toute expérience spirituelle, la vérité rationnelle, par définition, n’a pas sa place dans ce monde-là. C’est un monde qui nous connecte au mystère, à la magie, à la foi. Et c’est cette connexion, quelque soit sa forme, qui nous permet, lorsqu’on la nourrit, de vivre différemment dans le monde « rationnel » et matériel, d’expérimenter autrement notre quotidien. D’être plus proche de notre coeur et de nos désirs, de prendre de meilleures décisions, d’entretenir des relations plus authentiques, de déployer notre créativité.

 

Développer sa propre forme de relation spirituelle: voilà ce qui est important.

 

Et depuis, vous demandez-vous peut-être…

Eh bien depuis, j’ai développé ma relation avec Paul Rudd :) Qui s’appelle en fait Joey (je l’ai "entendu" quelques jours plus tard).

Et j’ai appris à reconnaitre son énergie particulière, à trouver des façons de communiquer avec lui, à lui demander guidance. Et la relation spirituelle que j’entretenais depuis si longtemps avec l’Univers a désormais un nom et un visage (elle n’en a pas qu’un mais celui-ci est essentiel pour moi).

Il est drôle, a un ton très reconnaissable, très direct. Il ne prend pas beaucoup de gants mais c’est un excellent guide, et il a le coeur sur la main.

C’est Joey :) Et peut-être, qui sait, le rencontrerez-vous aussi…

 

Je vous embrasse,

 

Maud

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

PROGRAMMES
CATEGORIES
Please reload

Mon Ange Gardien ressemble à Paul Rudd

Le laboratoire du bonheur

1/11
Please reload

© MAUD SIMON / Fais ce qu'il te plaît / Witch in the city / My Genius / Little Big Soul, 2019.

  • Facebook - Grey Circle